• Follow us

Le verrier SGD devrait revenir sous pavillon français

Source: Les Echos - Guillaume Roussange - 29 Juin 2021

 

Détenu depuis cinq ans par le fonds chinois JIC, le verrier pharmaceutique devrait être prochainement racheté par le fonds français PAI. Des opérations de croissance externe sont prévues.

 

La décision doit encore être soumise aux instances consultatives du personnel. Mais selon toute vraisemblance, SGD Pharma, l'un des spécialistes mondiaux de la fabrication d'emballages verriers pour la pharmacie, naviguera bientôt à nouveau sous pavillon français. Le 16 juin dernier, le fonds d'investissement PAI Partners (anciennement Paribas Affaires Industrielles) a annoncé se porter acquéreur de l'ensemble des actifs du groupe, détenu depuis 2016 par China Jianyin Investment (JIC), un fonds d'investissement étatique chinois.

 

A l'époque, l'arrivée du chinois avait suscité quelques craintes chez les salariés. Sa gouvernance s'est en fait traduite par une période de consolidation de l'entreprise, dont le chiffre d'affaires a crû de 17 % sur la période et son Ebitda de 40 % environ.

 

Prix supérieurs

C'est le résultat du travail de fond entrepris pour développer l'innovation du groupe et répondre à la demande en produits « prêts à l'emploi » - une tendance lourde du secteur - sans défaut. « Les donneurs d'ordres ne peuvent plus se permettre d'avoir des fournisseurs non spécialisés, qui n'investissent pas dans la qualité. Notre stratégie nous permet de réaliser 5 % de croissance par an, deux points de plus que la moyenne du marché », se félicite Christophe Nicoli, PDG de SGD Pharma.

 

Le verrier SGD Pharma accélère ses investissements pour préparer l'après-coronavirus

 

Au cours des cinq dernières années, l'industriel a aussi conforté ses positions à l'international. Et ce, grâce à l'essor de spécialités telles que les biotechnologies, les médicaments dérivés du sang (MDS) ou les vaccins, grâce auxquels le groupe s'attend à une croissance de 30 % en Inde au cours des dix-huit prochains mois.

 

Croissance externe

Reste qu'aucune réalisation d'ampleur n'aura été menée sous le règne de JIC. PAI Parterns pourrait bien donner un nouveau cap à l'entreprise en permettant des opérations de croissance externe. Selon Christophe Nicoli, « des opportunités d'acquisitions ciblées permettraient de booster la croissance et le leadership du groupe ». SGD Pharma vise les 450 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à 2025, principalement via sa croissance interne. Le groupe emploie 3.200 personnes dans le monde, dont le tiers environ dans ses usines de la Somme et du Val-de-Marne.