Actualités de l'entreprise

SGD Pharma se distingue dans le verre moulé

Laurent Zuber, directeur général commercial et marketing de SGD Pharma, a dressé un bilan du marché du verre pharmaceutique.

Le verrier affiche une croissance nettement supérieur à celle du secteur ​

En marge de l'inauguration du four 2 de l'usine de Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly (Somme), SGD Pharma a dressé une vue d'ensemble du marché du verre pharmaceutique. « Concernant le verre moulé, il se porte bien », rassure Laurent Zuber, le directeur général commercial et marketing du verrier. Il avance une croissance d'environ 2 % sur les continents européen et nord-américain. Pour autant, ce sont plutôt l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche qui tire le secteur en Europe. « Ils affichent une croissance comprise entre 3 et 4 % », assure Laurent Zuber. Pour ce qui est de la France, elle fait partie des pays les moins dynamiques avec l'Espagne. « Le marché est stagnant et aurait plutôt tendance à décroitre. Cela est dû à un transfert d'activité de plus en plus fréquent des laboratoires vers des façonniers (CMO) qui, face aux marges réduites, s'expatrient vers les pays méditerranéens ou le Maghreb », explique le responsable.

Saint-Quentin, le vaisseau amiral

Pourtant, dans ce contexte, SGD Pharma tire son épingle du jeu. Sur les deux années 2017 et 2018, l'entreprise affiche une croissance de 10 %. « Nous surperformons le marché », se félicite Laurent Zuber. Un résultat qui s'explique par la qualité de l'usine de Saint-Quentin-la-Motte selon lui. « Ce site est le flag ship (le vaisseau amiral) de SGD Pharma. » Le site se concentre sur la production de verre pharmaceutique de type I. Ses flacons s'orientent vers le marché de l'injection de médicaments sensibles, comme les traitements oncologique ou les dérivés sanguins. « Dès que les clients font des médicaments de haute qualité, ils se fournissent ici », reprend-t-il. Cet engouement des clients, l'entreprise le ressent depuis son inauguration début 2017. « Nous avons eu une centaine d'audits depuis notre installation, indique Christophe Rogier, le directeur de l'usine picarde. A chaque fois, les clients restent entre deux et trois jour sur place. »

Le verrier dispose de cinq sites dans le monde. En plus de Saint-Quentin-la-Motte, SGD dispose d'un second site français à Sucy-en-Brie (Val-de-Marne), qui a fêté ses 100 ans fin 2017. Là, la production est tournée vers des produits à faible valeur ajouté. « Nous sommes sur du verre de type III, précise Laurent Zuber. Ce sont des flacons qui serviront dans le marché de l'oral (les sirops), les perfusions, et l'injectable (antibiotiques). »Si les produits sont moins onéreux, Sucy-en-Brie bénéficie actuellement d'un plan d'investissement de 50 millions d'euros. « Sur la période 2017-2022, nous achetons des machines, nous les installons et nous formons ensuite le personnel », détaille le directeur général commercial et marketing.

Une bonne dynamique à l'étranger

A Kipfenberg, au nord de Munich, le marché de SGD Pharma est dynamique, notamment grâce au Perfalgan. Cette solution à base de paracétamol pour perfusion est indiquée pour les douleurs d'intensité modérée, en particulier pour des traitements post-opératoire. Le verrier peut compter sur les nombreux génériques du médicament du laboratoire Bristol-Myers Squibb. Car dans leur dossier d'autorisation de mise sur le marché, les génériqueurs stipulent qu'ils ne souhaitent pas changer le packaging du produit. Cela permet de se soustraire à toute une batterie de tests de compatibilité.

Les deux dernières usines de SGD Pharma se situe en Chine et en Inde. L'usine indienne est la seule de l'entreprise à produire du verre étiré. C'est d'ailleurs la croissance dans ce domaine qui lui bénéficie. Courant 2018, une nouvelle unité, baptisée « unité 5 », sera installée. Elle comportera 30 machines de converting. Laurent Zuber indique que 90% de la production est destinée à l'export, et principalement aux Etats-Unis. En Chine, un investissement de sept millions d'euros vient de se conclure. Il a servi à la reconstruction du four unique du site. Durant les travaux, une nouvelle machine a également été installée.

________________________​

Emballage​s Magazine
​​Pierre Monier

Lien vers l'article​
Publié le 23/04/2018 à 11.30​

Photo © Guillaume Crochez